Le Comité de soutien à l’ONG GK Savar

Nous soutenons l’aventure de GK au Bangladesh depuis l’origine et la faisons connaître en France.

enfants

L'ONG GK SAVAR

Gonoshastaya Kendra (GK) qui veut dire « Centre de Santé du Peuple » est une ONG bangladaise historique basée à Savar dont l’objectif est un modèle de développement global et durable fondé sur la promotion des communautés pauvres et en particulier des femmes. Ses activités concernent principalement la santé, la formation, le développement rural, l’aide d’urgence.

Visiter le site de l'ONG

pictogramme

La santé pour les plus pauvres

Proposer localement des soins de qualité à ceux qui habitent loin des structures existantes par l’animation de centres de santé décentralisés, former du personnel paramédical et assurer une présence « aux portes des maisons ».

pictogramme

L'aide au développement et à l'autonomie

Promouvoir un développement intégré, c’est-à-dire accompagner des projets économiques et sociaux dans une vision à long terme avec une implication des communautés villageoises.

pictogramme

L'émancipation des femmes

Associer les femmes aux actions de santé, de développement rural, d’éducation, les former à l’exercice d’un métier et les soutenir dans la défense de leurs droits.

Bref historique

L’ONG Gonoshastaya Kendra (GK) est née à l’initiative d’un jeune médecin bangladais, le dr Zafrullah Chowdhury qui, pendant la guerre d’indépendance en 1971, avait établi un hôpital de brousse pour soigner maquisards et réfugiés. A la recherche de financements pour la construction d’un hôpital en dur, il obtint le soutien en France de l’abbé Pierre, des Communautés d’Emmaüs et de ce qui allait devenir le Comité Français de Soutien (CFS) à GK. Au fil des années, GK est devenu une importante ONG bangladaise de plus de 1500 salariés intervenant dans de multiples domaines.

Le Comité

Depuis 1972, nous, Comité  Français de Soutien (CFS), soutenons humainement et matériellement les projets de GK et rendons visite à ses équipes chaque année. Nos missions : collecte de fonds auprès de donateurs privés ou de co-financeurs publics ou privés, informations auprès du public, interventions en collèges et lycées, manifestations locales, publication de rapports semestriels.

Président du comité : Jean-Pierre Becue jpbecue.cfs.gk.bangladesh@gmail.com6, rue Eugénie 78220 Viroflay



Antenne d'Agen

Colette Maillet
13, allée Bellevue “Les Fontaines”
47510 Foulayronnes

colettemaillet@free.fr
Antenne des Yvelines

Monique Becue
6, rue Eugénie
78220 Viroflay

mjpbecue7@gmail.com
Antenne du Cher

Marie-Noëlle Lejeune
Les trois Thiots
18260 Assigny

cscher@comgksavar.org
Antenne de St-Mathurin

Jean-Claude Guyet
62 rue de la Croix
49250 St Mathurin sur Loire

jcaguyet@wanadoo.fr



Rapport mai 2019


Rapport et comptes novembre 2018


Rapport mai 2018


Rapport et comptes novembre 2017


Rapport mai 2017




“Notre premier partenaire et le plus fidèle, c’est vous, donateurs particuliers ! Nous cherchons également le soutien d’entreprises, d’institutions et de fondations.”

Le Bangladesh

Le pays

Pays du sous-continent indien situé au nord du golfe du Bengale, le Bangladesh évoquait en France dans les années 70, guerre cruelle, inondations, populations déplacées, niveau de vie misérable. Aujourd’hui, l’économie, la démographie et l’ouverture au monde entraînent des évolutions politiques, culturelles et sociales, complexes et parfois sources de conflits, au sein d’une population qui lutte efficacement pour l’amélioration de ses conditions de vie.

Son histoire

Les origines du Bangladesh en tant que nation sont liées à la partition des Indes en 1947 et à sa séparation du Pakistan occidental en 1971. Depuis, son histoire a été marquée par des troubles politiques, des catastrophes naturelles et industrielles, mais aussi par des luttes sociales et par un fort développement qui modifient l’image que l’on peut se faire de cette jeune nation qui déborde d’énergie.

Ses défis

En raison de sa situation géographique, de sa démographie, de sa culture, de l’absence de ressources minérales, des migrations subies (Rohingyas fuyant le Myanmar), le Bangladesh a de nombreux défis à relever tant au niveau des infrastructures que du respect des communautés et des droits des individus. Dans sa marche vers le développement, ce pays pourra-t-il offrir un meilleur niveau de vie à l’ensemble de sa population tout en préservant ses richesses naturelles et humaines ?

Photo du bangladesh 2