Accès à l’eau potable et à l’hygiène

Près des Sundarbans au sud-ouest du Bangladesh, l’accès à l’eau potable, à la santé et à des moyens de subsistance suffisants sont des problèmes majeurs en raison des tempêtes, cyclones et de l’élévation du niveau de la mer.

De mi 2020 à mi 2023, le Comité français soutient un programme d’amélioration des conditions de vie pour des populations vulnérables. Il est prévu la création de réserves d’eau de pluie de proximité (« ponds »), celle de 90 PSF coopératifs (unités de production d’eau potable) et celle de 600 latrines. 3600 familles en bénéficieront.

S’ajoute à ces projets, la création de 450 vermi-compost et fosses à compost de déchets ménagers et agricoles pour 900 familles.

Ce programme important est réalisé par GK avec l’aide de subventions publiques et de dons privés : Ville de Paris, Conseil départemental du Cher, Région Centre et Agence de l’eau Loire Bretagne, Antenne du Cher. 

Il comprend aussi la création de coopératives, des formations à l’entretien des équipements pour les bénéficiaires et aussi des cours d’hygiène de base organisés par GK